Lyon – Bayern : Les notes

Ligue des Champions - Prolongations

Découvrez les notes des joueurs lyonnais à l’issue de la demi-finale retour de Ligue des Champions Lyon-Bayern (0-3) disputée mardi soir à Lyon.

 

Robben, Müller et Olic, le héros de la soirée, disputeront la finale de la Ligue des Champions, le 22 mai à Madrid. (Photo TSR)

Lloris (5) : Il a pris 3 buts ce soir, sans avoir vraiment rien à redire, ni même sans que l’on ait quelque chose à lui reprocher. Il est franchement battu sur 2 d’entre eux (1er et 2ème) et ne peut qu’effleurer le 3ème, inscrit de la tête par Olic, à qui la défense a laissé beaucoup trop d’espaces, et donc l’opportunité d’inscrire un triplé. S’il n’a eu aucun arrêt à effectuer avant le 1er but, il a ensuite eu plus de travail et plus de frayeurs, notamment face à Robben, Altintop et Olic. En y regardant bien, ce score de 0-3, c’est grâce à lui : sans sa performance, la débâcle aurait pu être encore plus indigeste pour les joueurs lyonnais.

Reveillère (3) : Il a tenté tant bien que mal de faire son boulot. Et plutôt mal que bien : il est impliqué dans deux des trois buts du Bayern et a grandement souffert face à Altintop, qui lui en a fait voir de toutes les couleurs (avec notamment cette roulette-petit pont au moment de l’expulsion de Cris). A sa décharge, le travail défensif réalisé devant lui par Bastos et surtout par Govou n’a pas été à la hauteur de l’événement, mais Anthony n’a pas non plus été très performant dans la relance et au niveau de l’apport offensif, ce qui globalement n’aboutit pas à une performance exceptionnelle de la part de l’ancien joueur de Valence.

Cris (3) : « Fautif » sur la première occasion franche du Bayern dès la 2ème minute (il glisse dans son duel avec Olic), il a ensuite fini par entrer dans son match. En revanche à trop user de longs ballons en début de match, il n’a pas facilité la mise en marche offensive lyonnaise. Et pour ternir le tout il a été expulsé par M. Bussaca à la 58ème minute, en pleine période de regain de forme de la part des Gones, pour avoir applaudi après avoir reçu un carton jaune pour une faute peu évidente sur Olic. Son expérience et son rôle de leader auraient dû lui dicter un tout autre comportement.

Boumsong (3,5) : Jean-Alain aurait certainement préféré connaître un retour à la compétition moins compliqué. Remis d’une blessure au mollet, il a dû se charger d’épauler Cissokho dans son duel avec Robben, et si à la course Boumsong est presque un piquet à côté du Battave, en 1 contre 1 il s’est bien débrouillé, toujours calmement et sans se jeter. Néanmoins il s’est fait pas mal trimbaler, notamment par Müller en 1ère mi-temps et plusieurs fois lors du naufrage de fin de match. Manque également à sa panoplie une vraie capacité de relance, puisqu’il se contente 95 fois sur 100% d’une passe latérale sur Cris.

Cissokho (4) : Il a connu une 1ère mi-temps globalement bien maîtrisée sur le plan défensif, notamment face à Robben et Lahm, et ce même s’il est complètement perdu sur le 1er but d’Olic. Offensivement en revanche on peut regretter trop de précipitations le peu de fois où il a voulu apporter le surnombre dans la moitié de terrain allemande. Remplacé par Gomis pour des raisons tactiques (45ème), qui est venu épauler Lisandro en pointe dans un 4-4-2 classique. Hormis une reprise de volley complètement ratée sur son premier ballon (49ème), rien à se mettre sous la dent pour l’ancien Stéphanois, qui a eu beaucoup de mal à rentrer dans le match. Trop lent, appels à contretemps, pas ou peu d’appels, la panthère a fait bien pâle figure à côté de son compère Lisandro.

Gonalons (3) : Positionné en tant que milieu défensif aux côtés de Jean II Makoun en début de rencontre, il est bien rentré dans le match, participant activement à la récupération lyonnaise et aux phases de conservations du ballon, notamment en combinant bien par plusieurs fois avec Delgado et Lisandro. Sanctionné d’un carton jaune obtenu à l’expérience par Van Bommel (22ème), son impact a ensuite diminué, et Makoun a commencé à empiéter sur son territoire. Redescendu en défense centrale après l’expulsion de Cris, il a encore dépanné comme il a pu, effectuant un ou deux bons sauvetages. S’il est un joueur de demain, il n’était certainement pas encore au niveau ce soir pour faire la différence.

Makoun (4) : Pourquoi était-il titulaire après son entrée lamentable la semaine passée ? Peut-être pour son jeu de tête. Ou alors juste pour aligner un second milieu défensif de métier aux côté de Gonalons. Pourtant au lieu d’apporter son petit plus et se projeter vers l’avant (ce qu’il est a priori plus capable de faire que le jeune numéro 41), il a trop souvent joué sur la même ligne. Pour autant avec une tête en début de match, un centre dangereux pour Bastos et une transversale pour Delgado, il a été impliqué sur 3 actions parmi les plus dangereuses des Gones. On l’a senti capable d’apporter un plus par moments. Dommage qu’il ne l’ait pas fait plus que ça.

Govou (4) : Peu présent en début de match sur son côté gauche, il a rapidement glissé sur son habituel côté droit, où, positionné assez bas, il a effectué une 1ère mi-temps quelconque. Transformé au retour des vestiaires, on l’a vu beaucoup plus participer au jeu lyonnais, notamment dans le temps fort lyonnais lors du premier quart d’heure de la 2nde mi-temps. A son actif une frappe violente repoussée par Butt (60ème), un contrôle orienté avec le pied en porte-manteau (69ème) ou encore un slalom en solitaire dans la défense bavaroise (76ème). De nombreux efforts en solitaire, pas toujours suivis par ses camarades.

Delgado (5) : Positionné en soutien de Lisandro et pratiquement en meneur de jeu dans le 4-2-3-1 mis en place par Puel, Chelito a réalisé une 1ère mi-temps dans la continuité de son match aller. Fort dans la construction et la conservation, ses automatismes avec Govou, Bastos et surtout Lisandro ont permis de fluidifier un semblant d’animation offensive lyonnaise. Repositionné par la suite milieu gauche puis droit dans le 4-4-2 de la seconde période, il a progressivement disparu de la circulation, multipliant les pertes de balles sur la fin de sa prestation. Remplacé par Pjanic (67ème), que l’on n’a pour ainsi dire pas vu, à part pour frapper un coup de pied arrêté et pour une autre frappe désespérée à la fin du temps réglementaire.

Bastos (4) : Il a commencé ailier droit pour finir défenseur gauche après la sortie de Cissokho. Quasi inexistant face à l’excellent Contento, il a fallu attendre qu’il échange sa position avec Govou pour le voir enfin dangereux ; il a notamment raté à la 30ème minute la possibilité d’égaliser à bout portant sur un exter’ de Makoun. Certainement le premier tournant du match. Replacé en arrière gauche comme c’est le cas pour lui dans l’équipe du Brésil de Dunga, il a notamment su contenir Robben efficacement, au détriment de son jeu offensif.

Lisandro (5) : Comme au match aller, il a ce soir encore a beaucoup donné, et a souvent été peu suivi, notamment dans son pressing. Il est l’un des seuls sur le terrain à avoir montré son envie d’aller chercher la qualification et s’est dépensé sans compter. Au final, s’il a souvent fait les bons choix dans ses transmissions, on l’a peu vu en position de véritable attaquant. Au final 0 tirs en 2 matchs pour lui. Remplacé par Ederson (78ème), que l’on a peu vu étant donné le score (0-3), l’Argentin, épuisé, a pleuré l’échec collectif sur le banc de touche.

Côté Bayern, Robben, l’homme du match aller, n’a pas réitéré sa performance, préférant laisser la vedette à Olic, véritable bourreau des Rhodaniens ce soir. Müller, que l’on n’aura pas beaucoup vu, aura quand même su se montrer dangereux, offrant notamment le 1er but. Au milieu le retour de Van Bommel a fait du bien sans que ce dernier ait besoin pour autant de hisser son niveau de jeu, notamment du fait de la très bonne performance à ses côtés d’un Schweinsteiger transformé en véritable numéro 8 à l’ancienne. Sur l’aile gauche, Altintop offensivement et Contento défensivement en ont fait voir de toutes les couleurs aux Lyonnais. La défense centrale, pourtant remaniée n’a pas trop souffert, Van Buyten (puis Demichelis) et Badstuber ayant fait ce qu’il fallait faire pour contrecarrer les Gones. Idem pour Butt et Lahm, qui ont fait leur match sans trop de fioritures.

A très vite pour l’analyse du match.

Alex.

Publicités

5 Responses to “Lyon – Bayern : Les notes”


  1. 1 SUPLYON avril 28, 2010 à 12:51

    A la place de Jean II. Je ne me serais même pas abaissée à jouer pour un club Français !
    La presse, les journalistes !!! trop nuls et trop avides de sensations qui n’existe plus dans notre pays depuis trop longtemps !!!
    Il aurait du opter pour un club Anglais ou Italien ou Espagnol!!!
    Trop aveugles les Français, pour admettre que ce joueur n’est pas pour jouer dans un club médiocre !!!!
    Critique facile, des joueurs « dits » avoir gagné la coupe du monde et la coupe du monde en 98 alors qu’ils n’ont rien fait… Des gestionnaires de qui on se demande s’ils ont un jour joué avec un ballon rond. Des Chroniqueurs qui tomberaient d’une crise cardiaque même pas en faisant 100 m !!!!!!!!!!
    Franchement, si je n’avais qu’un conseil à donner à ces joueurs dits « étrangers » sauf quand ça arrange la France, comme à d’autres qu’on prend pour des « cons », barrez vous !!! Quittez la France qui de toute façon vous prend pour des « bêtes de concours » et ne vous pardonnent rien !!
    Partez jouer pour des clubs qui vous apporterons le pognon et surtout le respect de ce que vous êtes !
    Le football est critiqué par des jaloux ! Qui oublient que vous êtes des être humains.
    Si des cons sont assez cons pour vous verser des millions tous les ans, les plus intelligents, c’est vous !!! Et oui !!
    Je voudrais être 10 ans plus loin !! Et oui, quand on foutra la paix au football pour s’attaquer au Rugby !!!
    Encore dix ans et les polémiques iront bon train de ce côté là aussi !!! Courage !!!

    • 2 SUPLYON avril 28, 2010 à 1:22

      Pas de modération possible.
      La presse n’en a pas vis à vis de certains joueurs qui sont toujours visés. Toujours les mêmes.
      On défend des joueurs qui ne le méritent pas toujours et on tape sur les autres.
      Je me fiche que mon commentaire soit modéré ou non.
      Quand on dit que Makoun ne méritait pas de jouer, je ne vois pas à quel titre !! Sur quelle base !!??
      Gardez mon message et ne le divulguez pas, je m’en moque, je suis au moins soulagée d’avoir dit ce que je pense !!!
      La presse protège la presse… Comme la politique la politique… C’est connu.
      Au moins, j’ai le courage de dire ce que je pense. N’en déplaise à d’aucuns…

      • 3 Alex avril 28, 2010 à 2:02

        Hors de question pour moi de modérer ce message ; s’il a mis du temps à apparaître c’est parce qu’il faut que tout premier commentaire soit accepté par le rédacteur avant d’être publié.
        Personne ne dit ici que Makoun ne méritait pas de jouer, la remarque concerne essentiellement l’apport qui a été le sien sur le terrain. Il n’a pas été mauvais, mais il n’a pas été à la hauteur des grandes performances qu’il a parfois su sortir. Hors pour ce match il fallait faire un grand. Ca n’a pas été le cas, pour lui comme pour d’autres…
        Mais il est vrai qu’en temps normal les gens s’acharnent un peu sur Jean II Makoun et en même temps ses performances sous le maillot lyonnais sont très en deça de celle qu’il a pu réaliser au LOSC. Ceci expliquant peut-être cela…


  1. 1 Lyon – Bayern : L’analyse « Prolongations… Rétrolien sur avril 28, 2010 à 3:11
  2. 2 Lyon qui rit, Montpellier qui pleure… « Prolongations… Rétrolien sur mai 3, 2010 à 4:40

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à Prolongations et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 3 autres abonnés

Les derniers tweets

Prolongations, les archives


%d blogueurs aiment cette page :