Marseille champion : c’est presque fait !

En déplacement au stade de l’Abbé-Deschamps à Auxerre, les joueurs marseillais ont obtenu un bon match nul 0-0 qui maintient leurs adversaires du soir à 5 points à 3 journées de la fin. Retour sur ce match au sommet de la 35ème journée de L1.

 

Valbuena aura beaucoup défendu ce soir, aidant son équipe à ramener le point du match nul. (Photo Sport365)

0-0 score final. Un match nul et vierge. Personne n’aime vraiment ça. Et pourtant ce soir, il semble que derrière ce match nul se cache une défaite, celle de l’AJ Auxerre, qui a certainement fait une croix ce soir sur ses espoirs de titre, si tant est qu’elle en ait eu quelques-uns. Jean Fernandez, ancien coach olympien, l’avait rappelé en conférence de presse : l’OM sera champion. Et il n’avait pas tort, puisqu’après le 72ème point phocéen ramené de Bourgogne, on ne voit pas quel séisme pourrait empêcher les joueurs de Didier Deschamps d’être sacrés champion de France de Ligue 1, pour la première fois depuis 1992. Comble de bonheur, ils pourraient même être assuré de la première place dès mercredi au stade Vélodrome à l’occasion de la réception de Rennes, à condition bien sûr qu’Auxerre soit battu par Lyon.

Ce match, les Auxerrois devaient à tout prix le remporter pour revenir sur leurs adversaires du soir et rêver, pourquoi pas, d’un titre de champion. Dommage pour eux. Organisé dans un 4-4-1-1 made in Jean Fernandez, les Bourguignons avaient décidé de jouer ce matchs sur leurs points forts, à savoir un bonne assise défensive et des contre-attaques explosives, amorcées par Pedretti, relayé par Birsa ou Niculae, et conclues, le plus souvent dans la profondeur par Jelen. Pour ceux qui suivent l’AJA assidument, rien de très nouveau là-dedans. Eh bien il en est allé de même du côté marseillais, Didier Deschamps ayant décidé de faire confiance au même 11 de départ que celui qui avait eu du mal à venir à bout de l’AS Saint-Etienne lors de la précédente journée.

Au final ce match n’a pas été le meilleur match qui ait été donné de voir aux téléspectateurs et spectateurs qui suivent le championnat de France, mais quelques points méritent quand même d’être évoqués. Tout d’abord, niveau occasions, on s’est ennuyés ferme ce soir. Pas étonnant diront certains, l’OM n’ayant pas besoin d’attaquer conservait plutôt bien le ballon ce qui avait pour effet d’annihiler les contre-attaques ajaïennes, principal mode de fonctionnement de la formation de Jean Fernandez… Bref, pratiquement rien de vraiment sérieux à se mettre sous la dent, hormis une occasion manquée de Lucho (21ème), une tête de Niang sans conviction (51ème), et deux occasions de Brandao non cadrées (60 et 66ème). Quant à Auxerre, rien. Ah si, une demi occasion pour Pedretti sur un ballon relaché par Mandanda (52ème) et une autre demi pour Jelen, trop court sur un centre de Contout (87ème), et qui aurait pu tuer le match. Sinon bof bof. En même temps, il est certain que dans un coin de sa tête Fernandez préférait faire match nul et conserver sa deuxième place plutôt que se ruer à l’attaque et risque de se prendre un but en échange…

Tant que l’on est là-dessus, profitons-en, parlons de Jelen. Ce joueur est vraiment incroyable : il est rapide, technique, physique, fait les bons appels, des contrôles bien sentis, des dribbles inspirés. Mieux encore, il préfère jouer dans la profondeur, mais il sait aussi demander la balle dans les pieds, conserver ou dévier les ballons. Un profil bien complet pour un attaquant, et du coup une question se pose : combien de temps va-t-il rester à Auxerre ? Même question pour Pedretti, qui a certainement retrouvé cette année son niveau de Sochaux, que ce soit dans la récupération et la construction. Ce joueur est d’ailleurs capable de distiller des longs ballons d’une rare qualité, comme on a encore pu le voir ce soir. Peut-être voudra-t-il lui aussi profiter de cette bonne saison pour s’envoler vers d’autres cieux, nul ne le sait…

Sautons encore sur l’occasion pour parler de l’arbitrage et en même temps des horribles commentateurs d’Orange Sport, gentil diffuseur de ce soi-disant match des ténors. D’abord on se moque assez souvent de David Astorga sur TF1 pour ses interventions sur la hauteur de la pelouse et le taux d’humidité ambiant, pour ne pas ici faire un commentaire sur les remarques souvent inutiles de Florian Genton, son homologue de la chaine au carré orange. Il a par exemple déclaré ce soir : « Mandanda a demandé une serviette donc un membre du staff marseillais la lui apporte ». Décisif. Repassons aux choses sérieuses. Baills et Balbir se sont étalés pendant de longues minutes pour réclamer l’expulsion de Pedretti suite à une faute sur Valbuena en 1ère mi-temps, arguant d’une volonté de faire mal. Messieurs, regardez les images, toute personne ayant déjà joué au football est capable de remarquer qu’il n’y a pas de volonté de blesser l’adversaire… Le jaune est mérité. Et ne doit pas donner d’expulsion sur la minuscule faut sur Lucho peu après. Aucun danger, beaucoup de cinéma. Par contre la faute sur le même Lucho en 2ème période aurait mérité d’être sanctionnée.

Mais que dire alors du fait que Brandao ait pu terminer ce match sans être inquiété après ce coup de coude volontaire sur Hengbart ? Et après ce coup de pied sur Coulibaly ? Et après qu’il ait laissé trainer son pied sur la tête d’Hengbart (encore lui) ? Tout ça pour un simple carton jaune, pas très sérieux de la part de M. Piccirillo… Les erreurs d’arbitrage ont encore entaché le match ce soir mais on commence à en avoir l’habitude. Heureusement cela n’a pas trop influé sur le déroulement du match, même si à partir du début de « bagarre » de la 56ème minute certains joueurs ont commencé à se faire justice eux-mêmes, comme Kaboré sur Pedretti, ou toute l’équipe d’Auxerre sur  Brandao, qui en a pris pour son grade.

Quoi qu’il en soit ce soir Marseille n’a pas bien joué, mais Marseille n’a pas perdu, et de ce fait Didier Deschamps est en train de réussir là où tant d’entraineurs ont échoué au cours de ces 17 dernières années. Et non seulement a-t-il déjà ramené un trophée sur la Canebière, mais peut-être va-t-il doubler la mise avec le championnat de France. Belle performance. Surtout qu’il était mal parti.  Alors, Marseille le retour ?

Alex.

Publicités

0 Responses to “Marseille champion : c’est presque fait !”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à Prolongations et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 3 autres abonnés

Les derniers tweets

Articles les plus consultés

Prolongations, les archives


%d blogueurs aiment cette page :