Lille y est presque

Après un weekend riche en émotions et un petit détour par l’équipe de France pour vous parler de la liste des 23, retour aujourd’hui sur la 37ème et avant-dernière journée de Ligue 1 qui s’est disputée samedi soir. Mieux vaut tard que jamais!

 

Mandanda accroche Gervinho en pleine surface et c'est la double peine pour Marseille : expulsion et pénalty. Les Lillois n'en demandaient pas moins. (Photo Actu-Foot.fr)

Il est temps de parler avec un peu de retard de la 37ème journée de Ligue 1, dernière de cet exercice 2009-2010. Pour commencer, tous les matchs étaient programmés samedi à 21h, notamment afin d’éviter les calculs, mais peu d’équipes avaient encore quelque chose à jouer ce soir. En effet, après l’attribution du titre de champion de France à l’OM mercredi et l’annonce officielle de la relégation de Grenoble, Boulogne et Le Mans, on s’est retrouvé samedi soir avec 5 matchs sans aucun enjeu, si ce n’est celui de faire plaisir aux supporters. Parmi ces matchs inutiles, on a vu pas mal de spectacle à Rennes, où les Bretons recevaient Nice au stade de la route de Lorient, avec pour objectif de faire mieux que la défaite de mercredi face aux Olympiens. Rapidement menés au score après un but de Mounier, les locaux ont ensuite profité de l’apathie niçoise pour prendre le dessus en deuxième période par Leroy et Marveaux, avant de se faire rejoindre dans le dernier quart d’heure sur un but d’Emerse Faé, son deuxième cette semaine, après celui inscrit face à Bordeaux. Seul véritable intérêt de cette partie, les deux très belles prestations de Briand et Rémy, tous deux en concurrence pour une place dans la liste des 23 qu’annoncera Raymond Domenech mardi soir sur TF1.

Du côté de Geoffroy-Guichard, même si les Verts se savaient sauvés depuis leur victoire face à Boulogne lors de la précédente journée, ils se sont une nouvelle fois inclinés à domicile une semaine après le 4-1 encaissé face à Lens, cette fois-ci face à Toulouse et son buteur international Gignac, lui aussi en course pour une place dans les 23 qui partiront en AfSud et qui est à créditer d’une bonne performance samedi alors qu’il revenait de blessure. Côté Saint-Etienne rien ne va plus, puisque comble de l’absurde, Matuidi et Payet ont failli en venir aux mains en fin de match… Vivement que la saison se termine dans le Forez, afin que tout le monde commence à préparer une saison 2010-2011 qui s’annonce déjà compliquée. Idem du côté du PSG, qui s’est encore incliné à l’extérieur, cette fois-ci face au Mans, pourtant déjà condamné. Déjà que les Parisiens ont franchement du mal à produire du jeu, si en plus Armand marque contre son camp, alors il leur est difficile voire impossible de gagner… Sur le rocher, les nancéens ont tout tenté mais c’est Monaco qui s’impose 2-1, et qui pourra dire merci à Lotiès pour ce but contre son camp inscrit en début de match. Enfin, Grenoble a remporté le duel des relégables qui l’opposait à une faible équipe de Boulogne sur le score de 2-0 grâce à un doublé de Ljuboja ; c’est la 5ème victoire de la saison des Isérois. Seulement.

Restaient donc 5 matchs qui concernaient le haut de tableau, et notamment les places pour les coupes d’Europe. Tous deux en course pour une place en Europa League, Montpellier et Bordeaux se sont imposés ce weekend et c’est donc le statu quo dans cette partie du classement. Les Héraultais, sacrément bien aidés par l’arbitrage, et ce non-pénalty sifflé en faveur de Camara, s’imposent 2-1 (Camara et Montaño sur pénalty en première période, contre une réduction du score de Bourillon dans les arrêts de jeu en fin de partie) pour leur dernier match à la Mosson et ont leur destin entre leurs mains dans la course à l’Europe. Soulignons au passage que ce pénalty généreux compense celui non sifflé face à Sochaux mercredi, là-encore pour une faute sur Camara… Les Bordelais, eux, toujours privés de Gourcuff, se sont imposés 2-0 face aux lionceaux, notamment grâce à un magnifique but de Trémoulinas sur une frappe pied gauche de 30m qui termine sa course sous la transversale de Richert.

Enfin, le gros du suspens concernait la Ligue des Champions, et le moins que l’on puisse dire c’est que Lille a fait la bonne opération du weekend en venant à bout du champion de France au bout du temps additionnel sur un but de Debuchy. Si l’on pouvait craindre de voir des Marseillais usés par 3 jours et 3 nuits de fête, ils ont au contraire joué le jeu à fond, menant même au tableau d’affichage jusqu’à 10 minutes de la fin du temps réglementaire, alors même qu’ils étaient réduits à 10 depuis l’expulsion de Mandanda avant la demi-heure de jeu pour une faute indiscutable sur Gervinho. Et si le LOSC a fait une bonne opération cela signifie que Lyon en a fait une mauvaise ; en effet, les Gones ont calé à Valenciennes, qui réussit bien face aux grosses écuries (2-2) et se retrouvent 4ème à 4 points des Lillois, avec encore un match en retard face à Monaco mercredi. Ils pourraient donc ne finir que 3ème, voire ne pas être du podium en cas de non-victoire lors de l’un des deux derniers matchs, conjuguée à une victoire des Auxerrois. Ce problème, et donc le manque à gagner qui en ressortirait (environ 20M€), Jean-Michel Aulas l’a bien compris, et a poussé une gueulante à la fin du match à l’encontre de M. Bré, rarement excellent et fautif d’avoir accordé un pénalty trop généreux aux joueurs de VA (même Pujol a affirmé qu’il n’y avait pas pénalty). Pourquoi pas, mais comme mentionné plus haut à propos de Montpellier, cela ne semble que compenser le pénalty gentiment obtenu face à Auxerre pour une faute plus ou moins évidente de Pedretti selon les points de vue de certain (même si le milieu auxerrois ne touchait pas vraiment le ballon). En tout cas pour les Lyonnais, heureusement qu’il y avait Lisandro, toujours au four et au moulin ; le tout fraîchement nommé meilleur joueur de Ligue 1 par ses pairs aura poussé la défense de VA dans ses derniers retranchement, poussant Baldé à la faute (but contre son camp) dans le temps additionnel. Enfin l’AJA s’est assuré une place en coupe d’Europe en faisant match nul sur sa pelouse face à Lens 0-0.

A demain.

Alex.

PS : Au programme cette semaine, de la Ligue 1 avec un retour sur les trophées UNFP et les enjeux de la dernière journée, de la Ligue 2 avec la grosse bataille pour le 3ème accessit pour l’élite, de l’Europa League avec la finale entre Fulham et l’Atletico mercredi et bien sûr de l’équipe de France avec le dévoilement de la liste des Bleus qui partiront en Afrique du Sud mardi. Bref gros programme !

Publicités

0 Responses to “Lille y est presque”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à Prolongations et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 3 autres abonnés

Les derniers tweets

Articles les plus consultés

Prolongations, les archives


%d blogueurs aiment cette page :