Equipe type de la Ligue 1 : les remplaçants

Après les 11 titulaires publiés un peu plus tôt dans la journée, voici venu le temps (non, pas des rires et des champs) mais des 11 remplaçants.

 

(Infographie Prolongations)

Ruffier : A 23 et pour sa deuxième saison en tant que titulaire avec l’ASM, il a fait des merveilles, peu aidé il faut bien le dire par une défense un peu fébrile. Une grosse présence sur sa ligne, une capacité à être décisif, un physique de déménageur et une envie très communicative font que l’on parle même de lui pour remplacer Lloris à Lyon en cas de départ de ce dernier.

Jallet : Il n’a pas toujours été titulaire à 100% avec Paris mais il a su progressivement s’imposer sur le côté droit, que ce soit en défense ou au milieu de terrain. Doté d’une qualité de centre certaine, il est l’un des meilleurs passeurs de notre championnat (9 passes décisives).

Spahic : Le libéro montpelliérain était arrivé sur la pointe des pieds cet été en provenance du Lokomotiv Moscou, mais il n’a pas tardé à faire parler de lui, en égalisant au bout du temps additionnel lors de la première journée face au PSG. Sobre dans ses interventions et dans la relance, il s’est imposé comme un des tous meilleurs à son poste en France

Koscielny : Arrivé de Tours cet été pour être remplacer Ciani parti à Bordeaux, il a été très bon toute la saison et a contribué à la bonne année des Lorientais, dont le jeu a été très intéressant à suivre (Gameiro, Amalfitano et Vahirua entre autres). Agé de 24 ans, il lui faudra confirmer l’année prochaine…

Cissokho : A seulement 22 ans et après avoir pas mal voyagé, l’ancien Gueugnonnais semble vouloir se poser à Lyon, où il a effectué une bonne saison, en restant régulier, tant en L1 qu’en Ligue des Champions. Il lui faudra par contre continuer à progresser, notamment au niveau de son apport offensif (un peu stéréotypé) s’il veut prétendre à une carrière internationale.

A. Diarra : Le capitaine bordelais a été l’un des seuls à surnager dans le naufrage de son équipe. Toujours aussi indispensable à la récupération, son impact mental est également d’une grande importance. Avec le départ de Laurent Blanc il pourrait s’envoler vers d’autres cieux…

Pedretti : L’Auxerrois aussi pourrait décider de quitter le navire bourguignon pour tenter de partir à l’aventure et relancer sa carrière, après une saison de toute beauté durant laquelle il a retrouvé le niveau qui était le sien à Sochaux, dans un système de jeu bâti pour le faire briller et faire briller Jelen.

Michel Bastos : Le milieu droit Lyonnais a commencé en trombe dans la lignée de sa précédente saison à Lille avant de fléchir un peu milieu de saison, avant de bien revenir. Agile, rapide et doté d’une frappe surpuissante, il a même été reconverti arrière gauche par Dunga, le sélectionneur brésilien.

Costa : Le petit milieu de terrain Argentin est le stratège de René Girard, l’entraineur du MHSC. Précieux sur coups de pieds arrêtés, il a également su se hisser au niveau de la L1 et se montrer décisif dans le jeu (6 passes décisives et 7 buts).

Marveaux : Sylvain, et non pas Joris le Montpelliérain, a un pied gauche en or. Celui qu’on surnomme en Bretagne le Messi rennais a réalisé une saison pleine avec son club, inscrivant notamment 10 buts. A lui de confirmer l’année prochaine, à Rennes ou ailleurs (Marseille, Paris, Chelsea…).

Chamakh : Certains auraient choisi Jelen, mais le numéro 9 bordelais a été exemplaire tout au long de la saison, là où beaucoup auraient lâché prise : en fin de contrat et sans remplaçant derrière lui pour le faire souffler, il s’est donné à 100% du début à la fin, pour un total de 10 réalisations. Avant de s’engager très prochainement avec Arsenal…

Rudi Garcia (Entraineur) : L’entraineur lillois a transformé son équipe en véritable machine à marquer des buts, à la grande joie des supporters du club. Même s’il est tombé du podium lors de la dernière journée, son parcours et son utilisation de ses joueurs clés restent excellent. Rappelons quand même qu’il avait failli être débarqué cet été…

Alex.

PS : Retrouvez l’équipe des titulaires ici.

Publicités

0 Responses to “Equipe type de la Ligue 1 : les remplaçants”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à Prolongations et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 3 autres abonnés

Les derniers tweets

Articles les plus consultés

Prolongations, les archives


%d blogueurs aiment cette page :