Norvège – France : La liste de Laurent Blanc

Equipe de France de Football - Prolongations

La France entière l’attendait depuis presque un mois et elle est officiellement là : Laurent Blanc a officialisé jeudi au siège de la FFF une liste de 22 joueurs qui partiront disputer le match amical contre la Norvège, mercredi à Oslo. Petite analyse d’une liste sans trop de surprises…

 

La première liste du Président était attendue, mais elle est au final sans surprise. (Photo Maxppp)

Après une bonne semaine d’absence due à des vacances passées loin de toute civilisation (et encore, ceux qui ont un peu suivi mon Twitter ont pu remarquer que la 3G passait par moments, miracle), me voilà donc de retour. Evidemment, comme on vend le journal l’Equipe partout en France et y compris dans les endroits les plus reculés, je n’ai rien raté de toute l’actualité footballistique. Malgré le retard de deux jours, j’ai malgré tout envie, comme tout le monde, de revenir sur la première liste des Bleus dévoilée jeudi en fin de matinée par Laurent Blanc.

Tout d’abord, de manière générale, j’ai eu l’impression en regardant la télé (TF1, France 3), en écoutant la radio (RMC) et en lisant les journaux (L’Equipe), que cette liste était une vraie surprise pour tout le monde : et vas-y que je m’extasie devant la sélection du soi-disant inconnu N’Zogbia, et vas-y que je trouve exceptionnel que la liste soit majoritairement composée de joueurs de Ligue 1, et vas-y que je redécouvre Benzema, Ben Arfa, Nasri et Menez, et vas-y que je suis étonné par le fait qu’il n’y ait aucun U19 dans la liste… A croire que toute une armée de Footix venait de débarquer sur la planète foot tels un cortège de parisiens au cap d’Agde en plein mois de juillet ! Je me suis cru dans « Jean-Philippe », vous savez, ce film dans lequel Fabrice Lucchini est un fan de Johnny Halliday dans un monde où ce dernier n’est jamais devenu une star : oui, je me confesse, je connaissais des joueurs de football français qui n’étaient pas à la Coupe du Monde en Afrique du Sud ! Bon allez, passons à l’essentiel, la liste.

Au niveau des gardiens  de buts, pas vraiment de surprise (si tant est qu’il y ait eu une surprise dans cette liste comme je viens de le dire), Ruffier et Douchez seront du déplacement à Oslo mercredi. Depuis que l’on savait que le 24ème bleu de Domenech n’était pas concerné par la sanction générale on se doutait fort bien qu’il garderait les buts des Bleus en Norvège. Si l’on peut d’étonner de la présence de Douchez dans cette liste au vue de ses performances de la saison passée (par rapport à Landreau notamment) le rennais est régulièrement présélectionné depuis quelques années, ce qui fait que sa sélection ne me choque pas. Pour le portier Lillois en revanche, le dernier train semble passé : Lolo a eu beau marteler qu’il prenait en compte le niveau de préparation actuel des joueurs, on sait bien que Landreau n’est pas concerné par cela, puisqu’il est prêt comme tous les acteurs de la Ligue 1. Bref, pour lui, les Bleus c’est certainement fini, mais qui en doutait encore ? Concernant Jourdren, le gardien de Montpellier, ou Janot, celui de Saint-Etienne, leur non sélection n’est pas non plus une surprise : je sais bien qu’avec le « grand ménage » tout le monde voulait placer son poulain, mais Audard en équipe de France faut pas rêver, ce n’est pas pour tout de suite à mon avis…

Derrière par contre il y a un peu plus de nouveau. A droite Fanni a logiquement été appelé, puisqu’il reste l’un des arrières droits phares de la Ligue 1 et qu’il a déjà une petite expérience en Bleu. Après oui, ses performances la saison dernière n’ont pas été transcendantes mais qui prendre d’autre ? Bonnard est en train de disparaitre de la circulation et n’a, pour moi, pas le niveau, et Chalmé n’est même plus titulaire à Bordeaux. Restait le Lillois Debuchy dont l’apport technique (centres, débordements, percussion) pourra être fort intéressant : il est dans la liste. CQFD en quelque sorte… A gauche, Aly Cissokho a logiquement été appelé. Il frappe à la porte depuis déjà un an et ses performances jouent en sa faveur, malgré pas mal de déchet au niveau des centres, un peu à l’image de Fanni sur le côté droit. Du coup (et comme il fallait bien prendre un Bordelais), Laurent Blanc a fait appel à Trémoulinas et sa patte gauche pour apporter un soutien technique supplémentaire sur l’aile gauche : Trémoulinas-Debuchy, même combat ! On le sait, dans le football moderne une grande partie du jeu est faite par les défenseurs latéraux, qui sont censés apporter le surnombre lors des phases offensives : face à l’inefficacité de Sagna et Evra, ces deux-là ont donc une vraie carte à jouer mercredi soir.

Dans l’axe, on nous a allègrement bassiné avec Mexès, mais il paraissait relativement évident que le Romain allait avoir une nouvelle chance en équipe de France. A lui maintenant de la saisir : il n’a jamais brillé avec le maillot bleu, et ce n’est pas qu’à cause de Raymond Domenech… Dans l’axe, Adil Rami a également été appelé, sans surprise : le Lillois est l’un des tous meilleurs arrières centraux du championnat de France et il était même présélectionné dans la fameuse liste des 30 pour la Coupe du Monde. Il devrait d’ailleurs avoir sa chance d’entrée de jeu mercredi, probablement aux côtés de Philippe Mexès. Enfin, last but not least comme diraient nos amis anglo-saxons, Mamadou Sakho, le robuste stoppeur gauche du PSG fera lui aussi partie du voyage. Même s’il tient à bout de bras la défense de Paris depuis qu’il a 17 ans, je le trouve encore trop inconstant dans ses prestations pour être là, mais dans le contexte actuel ce choix à ce moment de la saison n’est pas dénué de sens… Et en plus, il est gaucher !

Au milieu, les grands oubliés de la liste des 23 sont de retour, à commencer par Lassana Diarra et ses maux de ventre, qui feront office de vieux briscard parmi ces Bleus new look. Le Toulousain Sissoko est également de retour sans trop que l’on sache pourquoi vu qu’il a disparu de la scène footballistique française depuis un an. Ah il n’y avait rien d’autre… Ok. Tant pis pour Balmont. Ou Bodmer. Ou d’autres. Après une seule saison en Ligue 1, le Rennais Yann M’Vila, surprise de Raymond Domenech lors de la liste des 30 ira lui aussi à Oslo tenter sa chance à la grand loterie de l’équipe de France. La soi-disant racaille Samir Nasri, comme Mexès, aura lui aussi beaucoup à jouer face à la Norvège, dans un match où il sera certainement le meneur de jeu des Bleus en l’absence de Gourcuff et consorts. Logiquement, Cabaye, Matuidi et N’Zogbia ont été appelés en « complément ». Oui, vous avez bien lu, j’ai écrit « logiquement ». Ok, Cabaye n’est une surprise pour personne. Matuidi a quant à lui été l’un des seuls Stéphanois à surnager la saison dernière et il est l’un des grands espoirs du foot français depuis déjà quelques temps (pas facile d’être un espoir en France, la preuve avec Pedretti qui a peut-être vu ses dernières chances de reporter le maillot bleu disparaitre). Et N’Zogbia. N’Zogbia… J’ai eu l’impression d’avoir été le seul à connaître cet excellent joueur ! Même l’Equipe s’est abaissé à en faire un papier pour expliquer qui il est et comment il avait quitté la France jeune pour jouer en Angleterre et tout le tralala. Bref « le Football pour les Nuls » alors que chaque été on nous parle de lui lors du mercato (on a même évoqué son nom du côté de l’OM début juillet)…

Côté attaquants, seule Roselyne Bachelot a dû être surprise par la convocation de Karim Benzema en pleine affaire Zahia D., puisqu’elle pensait l’avoir condamné avant même son procès : plus de maillot bleu pour lui et Ribéry avait-elle annoncé fièrement. Comme quoi, il n’y a pas qu’au gouvernement qu’on ne l’écoute pas ! D’ailleurs en y réfléchissant bien, l’association avec Hoarau, que j’avais imaginé il y a déjà quelque temps, pourrait être détonante, et l’on pourrait bien s’en rendre compte dès mercredi. Rémy et Briand, aux profils similaires et écartés depuis un temps, feront eux-aussi parti du groupe et devront profiter de cette occasion (que dis-je, cette excellente opportunité) pour se distinguer (je veux dire autrement qu’en envisageant de signer à Stoke City « pour jouer pour un grand club, dans un grand stade et avoir un beau challenge sportif »). Retour également pour deux autres joueurs de la maudite génération 87 : Ménez, que Raymond Domenech avait oublié puisqu’il jouet dans le même club que Mexès, et surtout l’inconnu Ben Arfa, dont on ne sait toujours pas (et lui non plus d’ailleurs) où il évoluera cette saison et à quel niveau, mais qui a le mérite d’être bien affûté en ce début de saison. Affaire à suivre.

Mon pronostic pour le 11 de départ de mercredi : Ruffier – Debuchy, Mexès, Rami, Trémoulinas – Nasri, Diarra, Cabaye, N’Zogbia – Hoarau, Benzema.

Alex.

Publicités

0 Responses to “Norvège – France : La liste de Laurent Blanc”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à Prolongations et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 3 autres abonnés

Les derniers tweets

Prolongations, les archives


%d blogueurs aiment cette page :