Qu’est-ce que Prolongations?

Prolongations est un blog sur lequel vous pourrez retrouver toute l’actualité du football d’ici et d’ailleurs tout au long de l’année, ainsi (et surtout) que mon regard affuté (espérons-le) sur la constellation du ballon rond! Evidemment, je ne suis ni le premier, ni même certainement le dernier sur ce créneau, souvent trusté (avec plus ou moins de talent) par les journalistes spécialisés ou ceux qui aspirent à le devenir. C’est donc dans ce contexte hautement concurrentiel que je vais tenter habilement de faire mon trou, après avoir hésité pendant plusieurs années à me lancer dans le grand bain. A mon avantage : ici personne (personne, c’est moi) ne cherche à devenir journaliste sportif, ma situation professionnelle actuelle me convenant parfaitement, donc pour reprendre une célèbre formule footballistique je laisse la pression à ceux qui visent le titre…

En ce qui concerne le(s) principe(s) du blog, pour le moment je suis président-manager-entraineur-joueur et je trace les lignes du terrain le samedi matin après avoir nettoyé les vestiaires souillés suite au match des vétérans de la veille (ça sent le vécu). En bref, je fais tout, ou du moins j’essaye, donc n’hésitez pas à me faire part de vos remarques, questions et suggestions, et n’hésitez pas non plus à me communiquer les éventuelles (soyons optimistes) coquilles ! N’hésitez pas non plus à me contacter via mon adresse e-mail pour me proposer des sujets ou même pour collaborer à l’aventure Prolongations, ou même inversement pour me demander de participer à votre projet. Ceci étant dit, le principe est simple : des articles et des billets (voir des pamphlets si la situation le requiert) sur le monde du football français et étranger, aussi régulièrement que possible (dans la limite du temps disponible). Que demander de mieux ?

Bonne lecture à tous.

Alex.

 

Mais au fait, qui es-tu Alex? Un petit portrait chinois?

Si j’étais un objet, je serais un ballon de foot, normal.
Si j’étais une saison, je serais l’été, à cause du mercato.
Si j’étais un plat, je serais des pâtes, la base du régime du footballeur.
Si j’étais une chanson, je serais « La vida es una tombola » de Manu Chao, juste pour Maradona.
Si j’étais une couleur, je serais le bleu, parce que je reste Français avant tout.
Si j’étais un livre, je serais « Kopa par Kopa », parce qu’on a trop tendance à oublier la première superstar du foot français.
Si j’étais une légende, je serais Zizou, ya pas à tortiller, c’est le must.
Si j’étais un film, je serais 3 Zéros, pour l’Olympique de Paris et la créatine.
Si j’étais un personnage de fiction, je serais le petit prodige paraguayen, évidemment.
Si j’étais un dessin animé, je serais L’Ecole des Champions, parce que le tir de l’aigle reste inégalé.
Si j’étais une arme, je serais un dribble de Cristiano Ronaldo, et pourtant il m’énerve.
Si j’étais un endroit, je serais le Maracanã.
Si j’étais une devise, je serais « You’ll never walk alone », parce que même sans être fan, Liv’pool est mythique.
Si j’étais un oiseau, je serais un aigle royal, celui de la Mannschaft.
Si j’étais un air, je serais « Et un, et deux, et trois zéro », parce qu’il n’y a rien de mieux que d’être un Footix.
Si j’étais un élément, je serais la terre, puisqu’il en faut pour faire pousser la pelouse.
Si j’étais un végétal, je serais la pelouse évidemment.
Si j’étais un moment, je serais l’égalisation de Wiltord en finale de l’Euro 2000.
Si j’étais un bruit, je serais les cris de joie lorsqu’un but est marqué.
Si j’étais un jour, je serais le 12 juillet 1998, pourquoi s’en priver.
Si j’étais un gardien de but, je serais Rene Higuita et son arrêt du scorpion.
Si j’étais un défenseur, je serais Sinisa Mihajlovic, parce que ses coup-francs étaient énormes.
Si j’étais un milieu de terrain, je serais Carlos Valderama pour sa coup de cheveu unique.
Si j’étais un attaquant, je serais Stéphane Guivarc’h, parce qu’être footballeur, ça ne finit pas toujours bien.
Si j’étais un entraineur, je serais José Mourinho, the Special One sans aucun doute.
Si j’étais un vêtement, je serais un maillot de foot 100% synthétique pour sentir bien mauvais.
Si j’étais une pièce, je serais les vestiaires de Santiago Bernabeu, parce qu’il parait qu’ils en jettent.
Si j’étais un véhicule, je serais le bus des Bleus en Afrique du Sud.
Publicités

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à Prolongations et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 3 autres abonnés

Les derniers tweets

Prolongations, les archives


%d blogueurs aiment cette page :